Top
Title
 / Non classé  / POUR ou CONTRE La VAR. Le point de vue de Mélisande Gomez.

POUR ou CONTRE La VAR. Le point de vue de Mélisande Gomez.

CONTRE la VAR et CONTRE la sonorisation! Comme tous les matins, j’ai ouvert L’Équipe, le 27 octobre 2021, je me suis délecté de la magnifique plume de Mélisande Gomez… et j’ai beaucoup ri !

Je me suis permis 18 mois plus tard de citer un extrait de sa chronique à propos de la VAR, dans mon ouvrage VAR ? Le miroir aux alouettes (page 176). Je soulignais dans un chapitre consacré aux « émotions suspendues », que le fait d’éprouver instantanément des émotions était questionné et tout simplement remis en cause avec la VAR. Je soulignais qu’au travers de sa Chronique à propos du multiplex, Mélisande Gomez (L’Équipe du 27 octobre 2019) révélait avec beaucoup d’humour le surplus caricatural d’émotions suscité par la VAR !

« Avant, quand il y avait un but, on était ému quinze secondes, puis on se rendormait. Maintenant, il a un but, et le temps s’arrête. L’arbitre porte sa main à son oreillette, le buteur interrompt sa danse de la joie dans un rictus d’incompréhension et de douleur et, sur le canapé, le spectacle commence. On nous envoie des ralentis, on n’y voit rien de clair, on se demande comment ça va finir, et on a tout le temps de profiter de cet instant suspendu, parce que cela dure des heures. Quand il y a but, vous pouvez aller coucher le petit dernier, (…) : puis vous revenez devant votre télé, et vous avez le verdict. Parfois, il n’y a pas but, mais peu importe, vous avez vibré encore plus que s’il y avait un but à l’ancienne ».

Deux plus tard, dans le même bar, à la même heure, 10h, à la terrasse d’un café du XIIe arrondissement, Je retombe sur une chronique concernant non pas le VAR, mais beaucoup plus innovant le TAR !

Si le VAR comment chacun le sait est le Vidéo Assistant Referee, le TAR est tout simplement le Traduction Assistant Referee comme personne ne le sait encore, sauf Mélisande Gomez… et aussi vous maintenant ! Voici l’extrait de sa chronique, dans l’Équipe du dimanche 17 octobre 2021, concernant la sonorisation des arbitres :

« Ce sera tellement bien, la sonorisation des arbitres, que toute l’Europe nous suivrait. Et en coupe d’Europe, pour sonoriser les arbitres qui ne parle pas forcément la langue du téléspectateur, il faudrait un peu de monde, forcément. Un traducteur d’abord, pour traduire en direct chaque réplique de l’arbitre. Puis un linguiste, qui s’assurera que le traducteur a bien traduit, histoire d’éviter des quiproquos. Et, idéalement, un arbitre bilingue, qui pourrait aider le linguiste avec le vocabulaire spécifique aux lois du jeu, que l’on pourrait Appeler TAR (traduction assistant referee). À chaque coup de sifflet, on interromprait le jeu quelques instants, le temps d’un rapide colloque entre l’arbitre, le traducteur, le linguiste et le TAR, ils se mettraient d’accord sur la bonne traduction et l’enverraient au stagiaire charger des sous-titres. Franchement, on a hâte : ce serait beaucoup plus clair pour tout le monde. »

 

Impatient de lire la suite, le PAR ?, le RAR ?, le SAR ?…

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.